Julie Desprairies


Désormais si proches


Parcours chorégraphique pour le nouveau tramway d’Avignon
La Manufacture / collectif contemporain,
Contrat ville, Anru, Mistral habitat, Grand Delta Habitat
Centre de maintenance du tram
15, 16 & 17 juillet 2019 à 19h30
40 minutes

Avignon - 2019


Une conductrice de tram qui danse avec des adolescents de Saint-Chamand, des powerlifters habillés avec les costumes de l’Opéra, un boxeur qui déclame son quartier : la chorégraphe Julie Desprairies met en scène l’arrivée du tram à l’extérieur des remparts.
Habitants, militants associatifs, représentants d’institutions prestigieuses ou de terrain, ils incarnent cette future connexion entre l’intra-muros et les quartiers sud de la ville. Ils partagent, le temps de la performance, leurs points de vue sur les grands projets de transformation de leur environnement.
Désormais si proches est une maquette d’un projet chorégraphique in situ à venir pour le tracé du tramway d’Avignon. Une nouvelle liaison urbaine questionnée par ses acteurs mêmes.


Conception Julie Desprairies
Assistante chorégraphe Elise Ladoué
Scénographie, costumes Melina Faka
Production déléguée La Manufacture – collectif contemporain / Julie Charrier
Avec Chaïmaa Benoura Bouchiba, Hassania Bourkane, Julie Charrier, Anne-Laure Correnson, Julie Desprairies,
Laurent Dunhill, Mountassir El Mazouzi, Melina Faka, Camille Girard, Jefel Goudjil, Leila Haddouch, Younes Kechiche,
Mohamed Laaminch, Elise Ladoué, Mohamed Lhayni, Nadia Lounadi, Camille Lladeres, Adel Missoum, Akim Ouasti,
Momo Ouasti, Lila Perrin
Production La Manufacture – collectif contemporain
Coproduction Compagnie des prairies
En partenariat avec l’Opéra Grand Avignon, l’Orchestre régional Avignon-Provence et TCRA.
Avec le soutien du Contrat ville, de l’Anru, de Mistral habitat, de Grand Delta Habitat.
Remerciements
Céline Alba, Marc Andrieu, Donia Dib, Lucien Foual, Sébastien Giorgis, Philippe Grison, Espérance Guerra, Pierre
Guiral, Hamza Kerar, Rania Maalem, Mase, Marie-José Merlin, Mickael Suard, Aurélien Trescazes, Emmanuelle Thalmann, Magali Zachari, les équipes de TCRA
La Compagnie des prairies est soutenue par le Ministère de la Culture – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes au titre de
l’aide à la structuration des compagnies de danse. Julie Desprairies est artiste associée au Théâtre Brétigny, Scène
conventionnée art & création.
Administration, production et diffusion
La Magnanerie


DOCUMENTS

télécharger la feuille de salle


Looping


Une rencontre entre la danse et le design autour de la question du travail en mutations à partir de l’œuvre de Le Corbusier. Par Julie Desprairies, chorégraphe et David Enon, designer. Exposition présentée à la Maison de la culture de Firminy du 12 mars au 17 septembre 2017 dans le cadre de la Biennale Internationale Design Saint-Etienne 2017.


DOCUMENTS

télécharger le journal Looping


Lecture de paysage


Le danseur lit de gauche à droite. Il choisit deux repères structurants : un point de départ à sa gauche (l’arête d’un mur pignon, par exemple), un point d’arrivée à sa droite (un lampadaire, par exemple). Il n’y a pas de hiérarchie, de bonne ou de mauvaise incitation : on peut danser un lampadaire, un sac poubelle qui vole au vent, la Tour Eiffel, un immeuble de bureaux, un arbre.



Foire des prairies – Reims


Fête foraine chorégraphique
Avec Le Manège, scène nationale-Reims

Place Fermat, Reims - 5 septembre 2020


Manège cardio, patois marnais dansé, discosoupe augmentée, pince à peluches vivante : la Foire des prairies s’installe dans le quartier Orgeval. Un événement chorégraphique et populaire qui met en scène les corps et savoir-faire des habitant.es. Imaginées et préparées pendant plusieurs mois par les artistes et les personnes rencontrées à Reims, les attractions sont construites à partir d’un jeu forain et d’un enjeu physique. C’est la ville qui partage ses talents, son histoire, ses cultures, ses danses.

Participatif, joyeux et intergénérationnel.

La Foire des prairies est déclinable : associations et personnalités d’un territoire conçoivent avec la Compagnie des prairies cette fête foraine contemporaine.


Conception collective
Chorégraphe Julie Desprairies Designer David Enon Danseurs Élise Ladoué, Alexandre Théry Costumière Melina Faka En collaboration avec une quinzaine d’associations rémoises Invitées Aline Gheysens et la Furieuse company

Production Compagnie des prairies La Foire des prairies a été créée à l’Amphithéâtre du Pont-de-Claix et pour la ville de Quetigny Production 2018/2019 Le Manège, scène nationale-Reims


Tes jambes nues


Petite bacchanale agricole

Parc d'Ermenonville - 2014


En Provence puis en Bourgogne, Julie Desprairies et son équipe ont collecté des gestes, mouvements, outils, matériaux, chants, vêtements, récits, recherches scientifiques issus du travail de la vigne et des oliviers.

Scène nationale de Cavaillon en 2012, Jardin de l’Arquebuse pour le festival Entre cours et jardin à Dijon en 2013, Parc d’Ermenonville en 2014.


Avec : Barbara Carlotti, Hélène Iratchet, Vladimir Léon et Mickaël Phelippeau.
Costumes : Juliette Barbier et Louise Hochet


DOCUMENTS


Les Trois Contents


Déclinaison de la recherche chorégraphique menée à la Manufacture nationale de Sèvres à partir des gestes du travail porcelainier et des formes produites dans les ateliers.


L’Architecte de Saint-Gaudens


Mehdi Zannad, architecte et chanteur, dessine et chante neuf lieux de cette commune au pied des Pyrénées.

Un projet de Julie Desprairies filmé par Serge Bozon
. Sur une invitation de Pronomade(s), Centre national des arts de la rue en Haute-Garonne
Musique : Mehdi Zannad, avec : Hélène Iratchet, Elise Ladoué, Arnold Pasquier et des Saint-Gaudinois.
Produit par les Films de la Liberté

Court-métrage, 29′, 2014


DOCUMENTS

– Voir la fiche du film sur le site du festival de Locarno


Inventaire dansé de la ville de Pantin


4 et 5 octobre 2014, Théâtre du Fil de l’eau.


Relevé minutieux des mouvements d’une commune de proche banlieue parisienne. Bâtiments ou tracés urbains emblématiques donnent lieu à des lectures chorégraphiques qui sont compilées sous forme vidéo, photographique ou textuelle. Sites étudiés : Les Courtillières, les grands tracés structurants, la piscine, la caserne des pompiers, les Grands Moulins, les espaces verts.


DOCUMENTS

– Voir le film Cinq points de vue autorisés sur les Courtilières
– Lire le Manuel d’entraînement du danseur urbain