Roulés dans la farine


Déambulation face aux Grands Moulins de Pantin
Variation d’une rive à l’autre

Canal de l'Ourcq, association "L'Art au Quotidien" - septembre 2004


La rive, l’eau et surtout les moulins qui se dressent sur la rive d’en face, deviennent, le temps de la création, le décor d’une pièce chorégraphique. Le plateau est pavé, quelques éléments de signalétique et les bittes d’amarrages délimitent la scène. Les passants, sur les berges d’en face sont les figurants fortuits de Roulés dans la farine. Péniches et bateaux de tourisme traversent le décor de la pièce, nonchalamment. Les imposants bâtiments industriels, dont les couleurs varient à la lumière du soleil, rythment le fonds de scène. La tourelle d’angle ponctue le centre du décor et son horloge indique l’heure, le temps du spectacle.

Cinq tonnes de farine sont utilisées par les danseurs tout au long de la pièce. Arrimage, amarrage, chargement, déchargement sont autant d’actions détournées, qui servent l’écriture du mouvement.

Les interprètes, les images et le souvenir de Roulés dans la farine nourriront, dix ans plus tard, le travail de l’Inventaire dansé de la Ville de Pantin.


Chorégraphie : Julie Desprairies
Avec : Barbara Carlotti, Nedjma Merahi, Olivier Renouf
Costumes : Renaud Legrand, création sonore : Hubert Michel

Dans le cadre de Variation d’une rive à l’autreparcours artistique le long du canal de l’Ourcq, organisé par l’association “L’Art au Quotidien”