La page blanche


Dans le cadre du Festival Concordan(s)e, la rencontre inédite entre un chorégraphe et un écrivain, Julie Desprairies et Thomas Clerc

Commande de l'édition 2015 de Concordan(s)e


La contrainte est pour eux deux moteur à la création.
Thomas Clerc ne souhaite pas une écriture trop envahissante. Des phrases, des mots, pas forcément un récit. C’est le lieu qui produit un texte, sur le moment.
Pour Julie Desprairies la danse – comprise au sens large d’actions dans l’espace – naît des spécificités du site. Il a accepté de danser. S’il danse, elle peut lire ou écrire en direct les textes issus de leur rencontre de plateau. Une danse contextuelle, une écriture in situ. Et une même foi dans l’espace poétique créé par les mots, les présences scéniques.

Un même protocole pour des lieux d’accueils toujours différents :

Quel danseur sommeille dans l’écrivain Thomas Clerc ?
Pour répondre à cette question, nous demandons à chaque lieu :

– une ouverture sur l’extérieur
– un verre d’eau
– une ramette de papier blanc
– une couverture
– le journal du jour
– une chanson
– un costume d’époque

Etant entendu que Thomas ne sait rien des choix qui ont été faits par nos hôtes.
Il découvre tout en même temps que vous.


Écrivain Thomas Clerc Chorégraphe Julie Desprairies

Production Commande du festival concordan(s)e En partenariat avec le Marathon des mots, Toulouse – Le Mac/Val, Vitry-sur-Seine Résidence de création Le Mac/Val, Vitry-sur-Seine, Parc culturel de Rentilly, Parc Rousseau, Ermenonville


La page blanche sur le site de Concordan(s)e